FESTIVAL LOOK

Happiness starts when you free your tits.

dimanche 18 juin 2017



Hello 
Je suis de retour par ici, après un très long break. J'ai essayé un come-back à plusieurs reprises. Je me suis posée devant mon clavier pour écrire quelque chose, faire un coucou et dire que tout va bien, mais rien ne venait...
J'ai donc laissé le temps au temps, le temps guérit tout n'est-ce pas? Pour ne rien vous cacher, les 6 derniers mois ont été particulièrement éprouvants: pas mal de changements de vie perso, la folie au boulot, de nombreux déplacements et des week-ends absolument pas reposants (ok là c'était un peu ma faute, mais il faut profiter tant qu'on est jeune non?). 
Et voilà, l'envie de partager est revenue. Il faut avouer que je reviens parce que j'aurai un peu plus de temps désormais, étant donné que le rythme au boulot est en train de se calmer. Je vais bien, enfin je vais beaucoup mieux. Et je suis là, prête à concocter des articles . 
 Pour rentrer dans le vif du sujet, vous devez vous demander d'où m'est venue l'inspiration pour ce titre. Ce titre parle de lui même. Il peut sembler provocateur à première vue, mais il n'en n'est absolument rien. 
C'est connu, l'été il fait chaud. Et ça peut même être étouffant parfois. Alors quand on peut se libérer de quelconque oppression, on le fait avec plaisir. Avant l'été 2016, je n'avais jamais osé mettre de top sans soutien-gorge. Non pas pour des raisons de pudeur ou autres, juste parce que je n'étais pas à l'aise avec la forme de mes seins. Je ne les trouvais pas parfaits...Mais l'été dernier en dans le sud de l'Espagne, j'ai eu une révélation en me baladant sous un soleil de plombs et des températures avoisinant les 40°: être "braless" dans les jolies rues, c'était le bonheur total! Alors depuis, j'ai décidé de me "libérer et d’accepter mon corps tel qu'il est.
Les filles, ne vous est-il jamais arrivé de rentrer chez vous après une grosse journée de boulot, de vous attacher les cheveux, d’enlever votre soutif, d'enfiler vos tenues chill et de vous sentir hyper bien?
Malgré tout, il reste un enjeu de taille, celui du regard des autres. C'est assez particulier de faire l'objet de différents types de regards dès que les mecs se rendent compte qu'on ne met pas de soutien-gorge sous son top. C'est dans ces moments là que je me dis qu'il faut juste penser à soi, et à son confort total. 
Cette tenue est celle que portais le week-end dernier dans le cadre de My Deezer Festival à Nantes, auquel je participais avec Jali 
Autant vous dire que je suis tombée amoureuse de cette ville, notamment de l'Ile de Nantes qui offre un cadre agréable pour chiller avec vue sur la Loire, une grue jaune (que j'ai kiffé pour je ne sais quelle raison) et un spot incroyable pour faire des photos bloguesques...Bref, j'ai beaucoup aimé mon passage là bas et j'y retournerai très souvent. 
C'est une tenue simple et efficace pour aller sauter toute la journée et éventuellement jouer la groupie.
Les détails de la mort-qui-tue: 

  • le kimono pièce ultra hype cette saison. Merci à ma copine Jali qui me l'a prêté pour les photos.Je devrais m'en acheter un, je trouve que cette pièce finit les looks en rajoutant une touche bohème que j'adore;
  • le bracelet de cheville: que faut il dire de plus à part que c''est vraiment un détail qui m'éclate;
  • les baskets blanches: #classique.

Happy body, happy mind!
En guest, ma copine Jali, en mode blogueuse 


See you later guys and don't forget: Free your tits

Short: Mango (old) 
Top: Forever 21
Kimono: Pimkie



Il y a aussi...

1 commentaires

  1. Bon retour ! J'adore ta tenue !
    Deltreylicious
    http://deltreylicious.com

    RépondreSupprimer

Une question? Un avis? N'hésitez pas, je vous répondrai aussi vite que possible :)